• La tête dans les étoiles

    Le corps flottant dans l'univers

    Dans une transe transcendantale

    Nos âmes dansent à travers les airs

    Le regard perdu dans le vaste océan céleste

    L'esprit libre et la pensée féconde

    Nous nous élevons ensemble en un même geste

    Agrandissant notre vision sur le monde

    En ramenant notre être à une poussière

    Car c'est dans l'infini qu'est notre place

    Une infime particule dans l'univers

    Qui passe et qui trépasse

     

    Certes une belle énergie nous anime

    Mais comprendrons-nous un jour

    Que, seul, nous plongeons vers l'abîme

    Comprendrons-nous que la vérité naît de l'amour

    Que pour évoluer nous devons nous unir

    Qu'en chacun de nous croît une puissante lumière

    Qu'il faut simplement apprendre à découvrir

    Elle coule en nous comme une rivière

    Déversant des flots de couleurs fantômes

    Invisibles à nos yeux profanes

    Et aux esprits étroits que nous sommes

    Cachée derrière les portes qui nous condamnent

    Pourtant là, à portée d'âme

     

    La magie et l'énergie est partout

    Elle nous unit, crée l'harmonie

    Apprenons seulement à considérer comme un tout

    Ce monde aux promesses infinies

    Car aussi différent ou semblant soit-on

    Je vois bien que tout s'oppose et se complète

    Les sentiments tout comme la raison

    Nous composent et nous reflètent

    La vie est un jeu d'équilibre

    En mouvement perpétuel

    De corps et d'esprits libres

    S'envolant vers le ciel

    Sachons voir en nos vides

    Croyons aux mystères et l'invisible

    Aux silences et à l’indicible

    Et cessons de nous croire invincibles

    Dans nos délires nombrilistes et avides

     

    Joignons plutôt nos flammes

    Et offrons les au Soleil

    Recueillons nos larmes

    Pour nourrir les rivières en sommeil

    Mélangeons nos souffles

    Pour qu'ils se mêlent au vent

    Avant que notre ère ne s'essouffle

    Et qu'empreints de paix s'élèvent encore nos chants

    Enfin, connectons-nous à la Terre

    Souvenons-nous qu'elle est notre Mère

    Joignons à elle nos pensées

    Nos mains et notre passé

    Et faisons de demain

    Une réalité aux vives couleurs de la liberté

    Quand on sait qu'à deux

    On est capable de ne faire plus qu'un

    On se prend à faire le vœu

    Qu'une même volonté unisse chaque être humain


    votre commentaire
    • Il devient aujourd’hui évident de constater qu’une grande majorité des firmes industrielles, actrices du toujours plus, sont néfastes pour la santé de nos sociétés : d’un point de vue financier avec des disparités énormes et insoutenables, d’un point de vue social avec une dégradation constante des acquis, d’un point de vue écologique pour l’avenir de la Terre, des animaux et de l’homme. On assiste à l’exécution d’un plan de prise de contrôle du pouvoir par le business (Cf : “Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire.”  David Rockefeller, Interview dans Newsweek en février 1999).


    • La consom’action est déjà un acte de désobéissance civile. Consommer autrement, c’est remettre en cause le fondement même de la société, une société qui ne tourne plus rond, qui prend toujours plus à ceux qui en ont le moins. Les systèmes occidentaux sont bâtis principalement sur le travail et la consommation, voila pourquoi remettre en question cela est un acte militant et une forme de refus, qui doit accompagner les autres formes de ras le bol.


    • Finis les longs discours théoriques, place à la pratique, car bon nombre de solutions simples s’offrent à nous ! En effet, refuser et combattre le système, c’est aussi construire sans lui, c’est construire entre nous directement en fait. C’est en cela qu’Internet et toutes les formes de circuits courts sont les bienvenus. On entend par circuit court, un système direct ou presque sans intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Des exemples me direz vous : l’achat direct sur le site de production, le marché local, l’AMAP (Association de Maintien d’une Agriculture Paysanne http://www.reseau-amap.org/recherche-amap.php ), le système des ruches (http://www.laruchequiditoui.fr/), le réseau Bienvenue à la Ferme (http://www.bienvenue-a-la-ferme.com/) ou Ma Planète Alimentaire (http://www.maplanetealimentaire.fr/), l’artisanat, la consommation collaborative (partage et échanges de biens ou de savoir faire http://consocollaborative.com/1704-100-sites-de-consommation-collaborative.html)…


    • Et voici en vrac encore d’autres solutions applicables au quotidien : faire son ménage au vinaigre blanc et bicarbonate permet d’éviter d’acheter des produits chers et chimiques (existe aussi savon noir, pierre d’argent, citron, lingettes microfibres lavables…), faire sa lessive et son dentifrice  soi-même (http://www.monkitecolo.fr/), marcher à pieds et se déplacer à vélo au maximum, adopter l’éco-conduite, passer son contrat électricité chez Enercoop ( http://www.enercoop.fr/), économiser les énergies, retirer son argent des banques classiques pour une banque éthique (La Nef http://www.lanef.com/ ou Crédit Coopératif http://www.credit-cooperatif.coop/), mettre un stop pubs sur sa boite aux lettres, manger moins de viande (http://www.l214.com/), manger de saison et local le plus possible, consommer Bio et fuir les plats préparés, adopter la simplicité volontaire et heureuse, jardiner écologiquement et acheter ses semences aux groupes indépendants (Kokopelli http://www.kokopelli.asso.fr/ ou Ferme de Sainte Marthe http://www.kokopelli.asso.fr/ entre autres), se soigner au maximum avec ce que la nature nous offre (plantes, huiles essentielles, miel, fleurs, fruits et légumes …), ne pas aller dans un magasin le dimanche, boycotter les produits que l’on sait néfastes (l’huile de palme ou les baskets fabriquées par des enfants entre autres), ne pas céder aux modes et au marketing, bannir le jetable en privilégiant le durable, composter et recycler, réparer ce qui est réparable (http://www.commentreparer.com/), donner au lieu de jeter (http://www.lecomptoirdudon.com/) s’engager et signer des pétitions, s’informer pour redevenir citoyen, redéfinir le monde politique qui appartient à chacun de nous et non pas à des pseudos représentants (http://www.touscandidats2012.fr/), faire pression et militer pour les droits fondamentaux de l’existence (logement, éducation, soins, revenu de base, équité sociale, tirage au sort politique entre autres) … et j’ai bien peur d’en oublier mais je suis certain que vous trouverez autour de vous ces exemples manquants !


    • En conclusion, ces exemples sont donc le reflet du pouvoir du consommateur, nous pouvons et nous devons faire changer la donne. Le meilleur moyen de lutter contre ce système carcan basé sur l’argent est de construire nos lendemains communs sans lui, et ce dès aujourd’hui. Cet article ne se veut pas moralisateur et ne cherche pas non plus à imposer une vision ou un mode de vie. Il est fait dans le but d’apporter les preuves qu’un comportement « écolo » ou certains diront même « décroissant » est possible au quotidien, pour une grande majorité et permet même de faire des économies. Merci d’avoir pris le temps de le lire en espérant que vous adoptiez vous aussi le « Je change, Tu changes, Tout change » !


              NOUS SOMMES LE MONDE MAIS N'OUBLIONS PAS QUE NOUS APPARTENONS A LA TERRE ET PAS LE CONTRAIRE...


    votre commentaire
  • Une investigation de Marie-Monique Robin sur Monsanto qui révèle l'horrible réalité du monde alimentaire

    http://nous-les-dieux.org/Le_Monde_selon_Monsanto


    votre commentaire
  • Les dessous de la chaîne alimentaire en Amérique: Regardez le film Food Inc

    http://nous-les-dieux.org/Food_Inc


    votre commentaire
  • Si triste notre monde quand il s'endort...

    Se vide quand on l'inonde du sang des morts!

    Et pourtant si fiers sont ces habitants

    Quand ils remportent des guerres sur le dos d'leurs enfants!

    On ne peut plus se taire, subir leurs maudits vents

    Plus question de nous mettre en terre, nous sommes bien vivants !

    Plus peur de votre cher slogan, « Avoir, Pouvoir, Argent »

    Le monde est à l'envers et nous n'avons plus le temps

    Allez spéculer ailleurs et rendez-nous notre présent

    Car nous sommes le futur et tout se passe maintenant!

     

    Aujourd'hui plus que jamais, j'ai honte d'être humaine

    Je ne suis pas votre enfant car je ne connais pas la haine,

    Alors je m'évade et rêve d'être une lueur dans le jardin d'Eben

    Mon esprit s'élève et s'enfuit, alors je suis...

    Dans les méandres du vent qui caresse lentement le visage

    Je suis la musique des arbres quand ils frôlent leurs feuillages

    Dans ces grains de terre qui abreuvent la flore sauvage

    Je suis dans le cri du loup qui transcende la forêt

    Sur une feuille dorée perdue dans l’ivresse de la canopée

    Dans la mélopée des vagues fendant les glaces éternelles

    Dans les gouttes de soleil qui dessine l'arc-en-ciel

    Je suis cette explosion orange et flamboyante posée le soir sur l'océan

    Et ressuscite la nuit, dans l’étrange et fantasque éclat " lunescant"

    Je suis ce goût sur les lèvres quand l'amour s'y attarde

    Et dans cette petite voix tremblante quand l’exaltation la rend trop bavarde

    Je vis dans ces brèves images qui viennent au secours des souvenirs

    Et dans le maquillage de l'aurore parme et velouté avant de m'évanouir,

     

    Je coule sur le long corps du ciel qui se prélasse dans les bras de ses étoiles

    Je vis dans tout ce qui berce et dévoile

    L'espoir de la beauté en tout être banal

    Et surtout, dans la lueur au bout du couloir

    Je suis la pointe bleue de la flamme du soir

    Qui ne brûle pas mais qui réchauffe les âmes en desespoir

    Et redonne vie à vos énergies vibratoires 

     

    Je cours dans le cœur de la Terre, de l'Univers,

    Dans leurs rêves éphémères de désobéissance

    Je brille dans le miroir de vos âmes solitaires

    Et brûle dans les cendres de la renaissance

     

    Je vis dans le vert couleur d'espoir

    Afin que chacun se souvienne qu'on peut y croire

    Car si vous leviez plus souvent le nez vers les étoiles

    Vous verriez que nous ne sommes qu'une infime poussière

    Alors inutile de se prendre pour les maîtres de l'univers

    Il est temps de redescendre sur Terre

    Et ensemble déchirer le voile!


                                                                   

                                                                 L'elfe-sorcière       


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires